Comment s’assurer quand on est locataire ?

assurer locataire

Du fait des nombreux avantages qui y sont associés, l’importance de l’assurance habitation ne fait désormais plus aucun doute. Cela dit, les possibilités et modalités de souscription varient d’un prestataire à un autre certes, mais sont également fonction du statut du futur assuré. Et si pour les propriétaires les démarches semblent moins contraignantes, tel n’est cependant pas le cas pour les locataires, dont le statut implique des conditions et garanties particulières. Comment procéder pour assurer son logement loué ? La réponse dans les lignes suivantes !

S’assurer : est-ce obligatoire pour les locataires ?

assurance habitationAvant tout, il est important de comprendre la nécessité pour un locataire de souscrire une assurance habitation. Ce qu’il faut savoir, c’est que bien qu’une telle couverture ne soit pas forcément obligatoire, elle est fortement recommandée, et ce même pour les locataires. Ceci pour la simple bonne raison que plusieurs avantages y sont associés, et pas des moindres. Mais encore faut-il pouvoir souscrire chez un prestataire de référence comme l’assureur MAAF pour profiter pleinement de ces avantages en question !

Entre autres, la souscription d’une assurance logement permet de protéger ses biens et ceux de toutes les personnes vivant sous son toit, tout en donnant la garantie d’être couvert en responsabilité civile. Autrement dit, avec une assurance habitation, si un dégât est accidentellement occasionné par l’assuré, la compagnie indemnise pour les biens endommagés, et rembourse en plus les frais liés aux dégâts éventuellement causés aux autres.

Contrairement à certaines assertions, l’assurance du propriétaire n’est pas destinée à la protection des locataires : elle sert plutôt à indemniser ces derniers quand surviennent des dommages et sinistres divers au niveau du bâtiment. Mais de façon concrète, comment faut-il s’assurer quand on est locataire ?

Que doit obligatoirement couvrir l’assurance logement pour les locataires ?

Il existe un minimum de risques que l’assurance habitation doit prendre en compte quand il s’agit d’un locataire. Principalement, le contrat doit couvrir les risques locatifs, qui concernent les différents sinistres susceptibles de survenir après une explosion, un incendie, ou encore une inondation.

Dans ce cas de figure, la compagnie d’assurance se charge de verser au propriétaire les indemnisations prévues selon le contrat. L’assureur a tout de même la possibilité de se dégager de toute responsabilité, à condition de prouver la responsabilité du propriétaire (vice de construction, défaut d’entretien du local, etc.), ou de démontrer qu’il s’agit d’un cas de force majeure.

Quelles sont les garanties facultatives de l’assurance habitation pour les locataires ?

En dehors des principaux risques précédemment évoqués, il est tout aussi important de tenir compte des garanties facultatives pour bien choisir son contrat d’assurance. Il s’agit en l’occurrence de l’assurance tiers dans le cadre de la responsabilité civile, qui rembourse les frais associés aux dommages causés aux voisins et aux copropriétaires pour la propagation d’incendies ou le dégât des eaux par exemple.

Il est également nécessaire de prévoir une garantie des biens mobiliers et immobiliers se trouvant au sein de la maison. Dans ce cadre, c’est plutôt une assurance multirisque habitation qui est plus recommandée, en lieu et place du simple contrat d’assurance habitation. Ainsi, l’intégralité des biens pourra être remboursée si un sinistre survient. Par contre, en cas de non-souscription à un contrat convenable, seul le locataire sera tenu de rembourser les tiers, voisins ou copropriétaires en cas de dommages qu’il leur aurait occasionnés.